La genèse

Tout à commencé par l’apparition sur le site de Voreppe Avenir d’un compteur identique assorti d’une petite pique concernant la validité des compteurs.

A l’heure d’écrire ces lignes, le compteur en question dit en substance ceci :

Tout compteur de site est modifiable aisément.

A titre indicatif, du 01/01/2014 au 14/03/2014, ce site a reçu 10 114 visites

Mais on pourrait afficher 153 867 c’est pareil …

Compteur de Visite Voreppe Avenir

L’effet Twitter

Relayée sur Twitter par le conseiller sortant A. Donguy, cette pique a fait place à un micro-méta-débat (un micro-débat sur l’utilité de débattre sur les compteurs de site) que vous pouvez retrouver ici.

C’est en fait cette partie de la conversation qui m’a donné envie de faire une petite enquête :

Les Compteurs de site sont ils truqués ?

Oui pour Voreppe 2014, non vérifiable pour Voreppe Avenir.

Et on s’en fiche, parce que les compteurs, ça n’est important que pour la personne qui administre le site internet qui l’utilise pour améliorer le contenu du site.

Déroulement de ma petite enquête sur les compteurs de site

Armé de mon fidèle navigateur internet, je me rendis par un matin ensoleillé sur les pages de Voreppe Avenir et Voreppe 2014 afin d’y faire ma petite enquête.

Site Voreppe Avenir : non vérifiable

Après analyse, le code source de la page de Voreppe Avenir s’avère être généré dynamiquement sur le serveur web lui-même (dans un langage comme le PHP), il change à chaque visite pour inclure un nombre différent pour le compteur de visite. Cette technologie, plus compliquée à mettre en oeuvre, masque complètement le code utilisé pour la génération de ce nombre qui est donc non vérifiable.

Site Voreppe 2014 : très légèrement truqué, et encore…

Le site Voreppe 2014 en revanche repose sur une technologie différente et beaucoup plus facile à mettre en oeuvre puisqu’il suffit d’inclure une unique ligne de code dans la page principale afin d’obtenir un compteur de visites dernier cri.

A l’heure où j’écris ces lignes, la ligne de code utilisée par Voreppe 2014 est celle-ci[1] :

		<script language="JavaScript" src="http://www.compteur-gratuit.org/count/c.js?id=9201454&t=2&d=12&n=5&s=254"></script>

Cette ligne se contente d’accéder à un site (www.compteur-gratuit.org) en spécifiant la configuration (cryptique) suivante :

  • id : 9201454 (le numéro d’identifiant unique du site Voreppe2014.net
  • t : 2 (le mode de comptage, ici on compte les visites et non les pages vues)
  • d : 12 (l’apparence du compteur parmi les dizaines disponibles)
  • n : 5 (le nombre de chiffres qui doit être affiché, ici cinq)
  • s : 254 (la valeur à laquelle doit commencer le compteur, par défaut 0 ici 254)

Ci-dessous, une capture d’écran du site avec les paramètres employés ci-dessus, La source est sur compteurs-gratuit.org

Le site compteur-gratuit.org

Ce qu’on peut déduire ici c’est que le compteur Voreppe 2014 a démarré à 254 et pas à 0, il est donc d’une certaine manière bidonné[2].

Ce que je pense il faut retenir :

  • Les compteurs de visites ne sont utiles que pour les webmasters. Affichés côté public, ils ne servent finalement qu’à tenter d’afficher votre popularité (ou manque de popularité)
  • Les compteurs de visites sont aisément bidonables, tous incluent la possibilité de démarrer à un nombre supérieur à 0 et donc, vous pouvez afficher le chiffre que vous souhaitez.
  • L’ajustement manuel du compteur Voreppe 2014 n’est que d’un peu plus que 5%, ça n’est pas très important dans l’absolu.

Mais surtout :

  • Les compteurs de site gratuit c’est nuisible, inutile et parfois dangereux, en incluant un code javascript dont vous ne possédez pas la source, vous lui donnez en fait les clefs de votre site web : tout code javascript peut modifier à loisir l’affichage de la page entière et son comportement. Dans le cas de Voreppe 2014, les différents scripts “d’amélioration” de l’expérience utilisateur conduisent en fait à la détruire (sur mon mobile par exemple, leur site ouvre sans cesse des onglets de pubs qui se rechargent automatiquement.)

Notes

[1] Vous pouvez facilement le vérifier en vous rendant sur le site et en basculant votre navigateur en mode dégoguage html (en général, tapez simplement F12 pour commence à voir le code html de chaque élément de la page). Au besoin, connectez-vous à l’adresse http://www.voreppe2014.net.usrfiles.com/html/05b7df_39d46177a4d17113c4471f906470a671.html qui contient un fragment de la page principale de Voreppe 2014, celui qui inclut le compteur et afficher les sources de la page au moyen du menu de votre navigateur.

[2] Mais pas forcément, cette valeur était peut-être le résultat d’un autre compteur utilisé auparavant et réintroduite ici